La congrégation des Filles de Marie

Les conditions pour être et rester Fille de Marie étaient les suivantes : les dimanches de fête se tenir au devant de l'église ornée d'une mantille blanche et d'une médaille pendue à une lanière bleue, ne pas danser avec les garçons. La plupart des filles faisaient partie de la congrégation

Témoin(s) : Jeanne Alchourroun

Commune : Arberats-Sillègue

Fonds d'archives : Archives de l'Institut culturel basque

Collection(s) : "Amikuztarrak mintzo - Mémoire du Pays de Mixe" (2007-2008)

Collecteur(s) : Terexa Lekumberri

Date : 17-04-2008

Durée : 0:01:45

Référence : 13-5

Code du Pôle d'Archives de Bayonne et du Pays Basque : 12AV158

Thème(s) : Congrégations, Danse


Droits et conditions de reproduction

Les contenus de cette page sont sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International (CC BY-NC-SA 4.0)

Vous êtes autorisé(e) à partager et à adapter ce contenu. Vous devez cependant le créditer (CC BY-NC-SA 4.0 - Euskal kultur erakundea - Institut culturel basque - www.mintzoak.eus), intégrer un lien vers la licence et indiquer si des modifications ont été effectuées au contenu. Vous n'êtes pas autorisé(e) à faire un usage commercial de ce contenu, ou de tout ou partie du matériel le composant. Dans le cas où vous effectuez un remix, que vous transformez, ou créez à partir du matériel composant le contenu original, vous devez diffuser le contenu modifié dans les mêmes conditions, c'est à dire avec la même licence avec laquelle le contenu original a été diffusé.

Jeanne Alchourroun

Jeanne Alchouroun est née en 1921 à Armendarits mais a vécu surtout à Béguios, puis à Arbérats (à partir de 1950). En 1940, elle se marie et a trois enfants. Avec son époux, ils ont été métayers toute leur vie, jusqu'à l'acquisition de leur maison avec trois hectares en 1983.

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.