La Jeunesse agricole chrétienne (JAC) en Amikuze

Georgette Errecart s'est fortement impliquée de 1957 à 1962 dans ce mouvement initié dans le sillage de la création de Garicoitzenea (1952- 1ère école d'agriculture). Un groupe de jeunes, issu de familles d'agriculteurs, se retrouvait autour de l'abbé Etxegoien (également directeur de Garicoitzenea), puis autour de l'abbé Challet. Le but était de réfléchir sur des problèmes d'actualité. La fête de la terre était organisée annuellement.

Témoin(s) : Georgette Errecart

Commune : Arberats-Sillègue

Fonds d'archives : Archives de l'Institut culturel basque

Collection(s) : "Amikuztarrak mintzo - Mémoire du Pays de Mixe" (2007-2008)

Collecteur(s) : Terexa Lekumberri

Date : 01-07-2008

Durée : 0:04:02

Référence : 17-3

Code du Pôle d'Archives de Bayonne et du Pays Basque : 12AV206

Thème(s) : Mouvements d'Église


Droits et conditions de reproduction

Les contenus de cette page sont sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International (CC BY-NC-SA 4.0)

Vous êtes autorisé(e) à partager et à adapter ce contenu. Vous devez cependant le créditer (CC BY-NC-SA 4.0 - Euskal kultur erakundea - Institut culturel basque - www.mintzoak.eus), intégrer un lien vers la licence et indiquer si des modifications ont été effectuées au contenu. Vous n'êtes pas autorisé(e) à faire un usage commercial de ce contenu, ou de tout ou partie du matériel le composant. Dans le cas où vous effectuez un remix, que vous transformez, ou créez à partir du matériel composant le contenu original, vous devez diffuser le contenu modifié dans les mêmes conditions, c'est à dire avec la même licence avec laquelle le contenu original a été diffusé.

Georgette Errecart

Georgette Errecart est née à Arbérats en 1937 et a effectué, après l'école primaire, sa scolarité à Largenté à Bayonne, à Saint-Palais mais également à l'école de Saint-Cyran dans l'Oise (monitrice en milieu agricole). Dès son retour au pays, elle s'est engagée de 1957 à 1962 à la JAC (Jeunesse agricole chrétienne) au sein duquel elle a connu Michel Epherre, avec lequel elle s'est mariée en 1962. Après son mariage et malgré son rôle de mère, elle est toujours restée très engagée, notamment à l'OGEC (Organisme de Gestion de l'Enseignement Catholique), mais également auprès de son père Jean Errecart (maire, conseiller général, député, sénateur) et de son mari.

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.