La benoîte

Après une dénommée Maiu, la grand-tante de Jean-Pierre Lapouble exerca l'office de benoîte. Mikel Duvert a d'ailleurs fait une étude ethnographique sur la dernière benoîte de Silègue. La benoîte s'occupait du linge, du fleurissement de l'église. À l'occasion de la fête de la Toussaint, elle fleurissait le cimetière et entretenait les tombes : un service pour lequel les gens la rémunéraient.

Témoin(s) : Jean-Pierre Lapouble

Commune : Arberats-Sillègue

Fonds d'archives : Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques

Collection(s) : "Amikuztarrak mintzo - Mémoire du Pays de Mixe" (2009)

Collecteur(s) : Terexa Lekumberri

Date : 23-01-2009

Durée : 0:02:11

Référence : 30-25

Code du Pôle d'Archives de Bayonne et du Pays Basque : 12AV321

Thème(s) : Serviteurs d'église


Droits et conditions de reproduction

© Département des Pyrénées-Atlantiques – Archives départementales

Tous droits réservés. Le témoignage est consultable dans son intégralité au siège de l'Institut culturel basque (sur rendez-vous). Il le sera aussi, à terme, dans les salles de recherches des Archives départementales à Bayonne et à Pau (là encore sur rendez-vous).

Jean-Pierre Lapouble

Jean-Pierre Lapouble est né le 13 septembre 1946, à la maison Aitçiria à Arbérats, dans une famille de quatre enfants. Ils étaient métayers et vivaient chichement. De cinq à onze ans, Jean-Pierre fréquente l'école du village. "Travailler à la ferme" ne sera pas son projet de vie : il fait des études, notamment, au collège de Mauléon. Après son service militaire, il entre dans la Fonction Publique Hospitalière (branche Administration), et fait une grande partie de sa carrière au Centre Hospitalier d'Orthez. Marié à une Béarnaise de Sallespisse, ils ont 2 enfants (1 garçon et 1 fille ). Pendant 19 ans, il a été élu municipal et Maire de Sallespisse. Retraité, il recueille documents écrits et témoignages oraux pouvant servir à l'histoire de son village natal et de sa commune d'adoption.

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.