Famille de danseurs : le grand-père paternel, Ferdinand Urruty

Laurent et Graxi livrent des souvenirs de leur grand-père Ferdinand et de leur père Battitta. A la maison natale Agerrea, ils enseignaient à danser aux jeunes. L’apprentissage s’effectuait à l’occasion de la préparation de la Fête-Dieu. Battitta enseignait les premiers pas en chantant le refrain : "Bat eta biga eta hiru, Tomasek hola egiten du" (Un et deux et trois, Thomas fait comme ça). Il poursuivait ensuite en marquant les sauts tout en jouant de l’harmonica.

Témoin(s) : Graxi Maya, Laurent Urruty

Commune : Mendionde

Fonds d'archives : Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques

Collection(s) : Danse basque

Collecteur(s) : Terexa Lekumberri

Date : 14-10-2014

Durée : 0:10:47

Référence : 221-3

Code du Pôle d'Archives de Bayonne et du Pays Basque : 19 AV 1501

Lien externe : http://earchives.le64.fr/ead.html?id=FRAD064_IR0643&c=FRAD064_IR0643_de-1503

Thème(s) : Personnages, Famille et société, Danse


Droits et conditions de reproduction

© Département des Pyrénées-Atlantiques – Archives départementales

Tous droits réservés. Le témoignage est consultable dans son intégralité au siège de l'Institut culturel basque à Ustaritz (sur rendez-vous au 05 59 93 38 70 ou en adressant un message à l'adresse kontsulta@eke.eus) mais aussi dans les salles de recherches des Archives départementales à Bayonne et à Pau (là encore sur rendez-vous - Pour en savoir plus : earchives.le64.fr).

Graxi Maya

Graxi Urruty épouse Maya est née en 1941, à la maison Agerrea du quartier Bildarritz, rattaché sur le plan administratif à la commune d’Ayherre, sur le plan de la pratique religieuse (église, cimetière) à la paroisse de Gréciette (commune de Mendionde). Elle est la cinquième d’une famille de métayers composée de quatre garçons. Son père, Battitta Urruty, est issu d’une famille très nombreuse (15 enfants dont 12 vivants) dont la majorité des fils a la réputation d’être de bons danseurs de sauts basques (mutxikoak). Le grand-père paternel, Ferdinand (1872- 1948), lui-même très bon danseur, enseignait les sauts basques aux jeunes du village et aimait danser avec ses fils sur la place de Gréciette. Graxi, petite-fille de Ferdinand, fréquente l’école publique du quartier Attisane (commune de Mendionde) jusqu’à l’obtention de son certificat d'études à 14 ans. Elle suit ensuite pendant deux ans l’enseignement du cours ménager. Entre 1956 et 1964, elle travaille à domicile et à l’extérieur (saisons à Louhossoa et à Biarritz, puis ouvrière à l'usine de chaussures Mongour-Amespil à Hasparren de mars 1963 à octobre 1964). Mariée le 10 août 1963, elle interrompt le travail salarié durant sa première grossesse pour le reprendre en 1976, après avoir élevé ses quatre enfants. Elle travaille chez Lafitte (pépinières) de 1979 à 1999, date de son départ à la retraite à 58 ans. Graxi et Laurent (son frère) Urruty gardent certains souvenirs de leur grand-père, de leur père et de la place de la danse à Mendionde.

Laurent Urruty

Laurent Urruty, né en 1937, fréquente lui aussi l’école publique d’Attisane (commune de Mendionde) jusqu’à l'âge de 13 ans. Dès l’âge de 11 ans, il aide pendant les vacances des gens de sa famille à Macaye. Il s’engage ensuite comme domestique dans différents endroits : chez une tante à Agerria à Louhossoa, dans une autre maison du même village, Etxeberria, de 15 à 19 ans (1952-1956), à Espelette (1956-1958) et enfin dans une ferme à Sauguis appartenant à Bessière, propriétaire de Boncolac (1958-1964). En 1964, il passe un certificat d'aptitude professionnelle (CAP) de peinture à Bayonne, travaille comme ouvrier pendant quatre ans puis s’installe à son compte, avec son frère Jean-Baptiste, le 1er juillet 1971, jusqu’à sa retraite fin 1997. Outre Jean-Baptiste, Laurent a deux autres frères (Joseph et Ferdinand) aujourd’hui décédés et une soeur (Graxi). Laurent et Graxi (soeur) Urruty gardent certains souvenirs de leur grand-père, de leur père et de la place de la danse à Mendionde.

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.