Organisation rurale à Saint-Jean-de-Luz : métayers et fermiers

Le média correspondant à cette séquence n'est pour le moment pas disponible en ligne. Contactez-nous afin d'obtenir davantage d'informations.

Aucune des 84 exploitations agricoles dénombrées en 1953 ne subsiste aujourd'hui, pour la plupart des métairies qui sont passées peu à peu du métayage à l'affermage.

Témoin(s) : Joseph Jaureguiberry

Commune : Saint-Jean-de-Luz

Fonds d'archives : Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques

Collection(s) : Danse basque

Collecteur(s) : Terexa Lekumberri

Date : 27-06-2014

Durée : 0:04:28

Référence : 209-1

Code du Pôle d'Archives de Bayonne et du Pays Basque : 19 AV 1362

Lien externe : http://earchives.le64.fr/ead.html?id=FRAD064_IR0643&c=FRAD064_IR0643_de-1364

Thème(s) : Métayage, Fermage, Organisation agricole


Droits et conditions de reproduction

© Département des Pyrénées-Atlantiques – Archives départementales

Tous droits réservés. Le témoignage est consultable dans son intégralité au siège de l'Institut culturel basque à Ustaritz (sur rendez-vous au 05 59 93 38 70 ou en adressant un message à l'adresse kontsulta@eke.eus) mais aussi dans les salles de recherches des Archives départementales à Bayonne et à Pau (là encore sur rendez-vous - Pour en savoir plus : earchives.le64.fr).

Joseph Jaureguiberry

Joseph Jaureguiberry est né le 29 septembre 1930 à la ferme “Teilaria” au quartier Chantaco de Saint-Jean-de-Luz (à l’emplacement du collège actuel de Chantaco). Ses parents métayers ont auparavant vécu à “Xantakoenia” (située à l’endroit actuel du golf). Joseph est issu d'une famille de six enfants dont l’aînée, Hélène, a également été filmée dans le cadre du programme Eleketa. Il fréquente l’école Saint-Joseph. A la fin du service militaire, en 1952, il est employé de la ferme "Portu Etxeberria" de Telesforo et Maria Josefa Monzon (culture de framboises entre autres). À son mariage en 1955, il en devient le concierge. En 1970, après 18 années passées au service des De Monzon, il quitte son logement de fonction, achète un appartement au quartier Urdazuri et se met à travailler pour la Ville de Saint-Jean-de-Luz. Il prend sa retraite 20 ans plus tard en 1990. Joseph Jaureguiberry a été acteur de la vie socioculturelle de Saint-Jean-de-Luz, notamment à travers la danse basque. À la sortie de la guerre, âgé de 14 ans et poussé par sa mère, il intègre le groupe de danse Begiraleak. Le maître de danse Philippe Oyhamburu lui communique l'amour de la danse et lui propose, un an plus tard, d'entrer au groupe Oldarra de Biarritz. Joseph y danse jusqu'à l'âge de 23 ans, tout en continuant à danser à Begiraleak. Il contribue dans les années 1960 à la renaissance du groupe Begiraleak. D’abord brillant danseur, il enseigne ensuite aux jeunes générations. En effet, il quitte le groupe luzien à 27 ans et le réintègre à 38 ans en tant qu'enseignant. Il passe ensuite le relais à Betti Bettelu, l'impulseur du renouveau des sauts basques et du carnaval labourdin.

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.