Déclin du monde rural

Témoin(s) : Ernest Etchevers

Commune : Saint-Jean-de-Luz

Fonds d'archives : Archives de la commune de Saint-Jean-de-Luz

Collection(s) : Mémoire collective de Saint-Jean-de-Luz

Collecteur(s) : Xan Aire

Date : 20-03-2012

Durée : 0:03:01

Référence : DL-3-27

Code du Pôle d'Archives de Bayonne et du Pays Basque : 1AV96

Thème(s) : Vie rurale, Travaux agricoles, Exode rural


Droits et conditions de reproduction

© Commune de Saint-Jean-de-Luz

Ernest Etchevers

Ernest Etchevers est né à St Jean de Luz le 22 août 1924 à Campos Berri, près du Jai Alai. Dans ce centre appartenant à l’association paroissiale Saint-Jean-Baptiste, ses parents y étaient concierges et s’occupaient entre autres de l’entretien des courts de tennis et du bar.

Ernest fut scolarisé à l’école privée Sainte-Marie jusqu’à dix ans, puis à l’école Saint-Joseph de Hasparren, où il passa son certificat d’études.

Il suivit ensuite une formation d’ajusteur tourneur à l’école Jules Ferry de Biarritz, métier qu’il exerça pendant deux-trois ans à Saint-Jean-de-Luz, avant la guerre de 1939-1945 pendant laquelle il s’engagera. Après-guerre, il intégra la coopérative agricole locale en tant que conducteur de machines, puis devint aide-magasinier à la conserverie Itsasokoa de Ciboure pendant 22 ans (1949-1980), années au cours desquelles il fut délégué syndical. A la fermeture de l’usine en 1980, il fut valet de chambre à Ciboure, jusqu’à la retraite (1984).

Ernest est par ailleurs membre de la chorale Arin et visiteur de malades.

Marié à une soeur d’Hélène Legarto, née Jauréguiberry (de Telleria à Chantaco), il est veuf depuis 2011.

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.