La pastorale "Etxahun" révolutionne l'histoire de la pastorale au XXème siècle

Témoin(s) : Patrick Queheille "Kanpo"

Commune : Saint-Pierre-d'Irube

Fonds d'archives : Archives de l'Institut culturel basque

Collection(s) : Conférences sur la culture basque

Collecteur(s) : Hiriburu Pastorala elkartea

Date : 28-04-2018

Durée : 0:04:25

Référence : EKE-7-2

Code d'archives de l'ICB : EKE-7-2

Thème(s) : Personnages, Pastorale


Droits et conditions de reproduction

Les contenus de cette page sont sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International (CC BY-NC-SA 4.0)

Vous êtes autorisé(e) à partager et à adapter ce contenu. Vous devez cependant le créditer (CC BY-NC-SA 4.0 - Euskal kultur erakundea - Institut culturel basque - www.mintzoak.eus), intégrer un lien vers la licence et indiquer si des modifications ont été effectuées au contenu. Vous n'êtes pas autorisé(e) à faire un usage commercial de ce contenu, ou de tout ou partie du matériel le composant. Dans le cas où vous effectuez un remix, que vous transformez, ou créez à partir du matériel composant le contenu original, vous devez diffuser le contenu modifié dans les mêmes conditions, c'est à dire avec la même licence avec laquelle le contenu original a été diffusé.

Patrick Queheille (Kanpo)

Né le 6 novembre 1964 à Oloron, Patrick Queheille vit depuis toujours à la maison familiale Kanpo. Il entame sa scolarité à l'école de Barcus, puis va au collège à Oloron avant d'obtenir son baccalauréat à Pau. Il travaille plusieurs années dans la mécanique industrielle, puis intègre comme agent communal le service technique de Barcus dans les années 1990.

Après une initiation à la danse souletine à l'âge de dix ans, interrompu ensuite au profit d'activités sportives (rugby, pelote basque), il reprend la discipline artistique dans le groupe formé notamment par Jean-Fabien Lechardoy. Il suit l'enseignement rigoureux d'Alexis Üthürry "Larranda" et de Jean-Pierre Üthürry "Artaguiet".

Dès 1979, il prend part aux mascarades, et en 1986 à la pastorale Etxahun en tant que danseur Satan.

Patrick est membre de l'association Etxahun de Barcus, dont il est l'actuel président. Afin d'enrichir la vie culturelle et dynamiser les nombreux jeunes danseurs qui y suivent leur formation, plusieurs créations voient le jour (Lauburu, la mascarade des enfants, Gaialdia, Nahas-Mahas, Kuku Gordeka) notamment avec l'aide du centre culturel Uhaitza.

En 1998, encouragé par Alexis Etchecopar "Attuli", il se lance dans l'écriture de pastorale, avec Herriko semeak. Fruit de la collecte de la mémoire qu'il mène, il écrit en 2010 Xahakoa, en hommage au compositeur Attuli.

Confiant en l'avenir, il continue à enseigner la danse afin que ces pratiques culturelles perdurent, bien que concurrencées par le sport.

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.