Laurent Issuribehere

1895 - 1976 ( Larressore )

Laurent Issuribehere est né à Larressore le 7 juillet 1895, à la maison Yaminia. Son père Pierre Issuribehere, né en 1845 à Bayonne, domicilié à Halsou avant de se marier à Larressore, était laboureur et tuilier. Sa mère Estephane Bidart, née à Larressore en 1853, était la fille de Pierre Bidart et Jeanne Laborde. Le couple s'est marié le 30 janvier 1875 et a eu quatre enfants. Laurent, le plus jeune de la fratrie, avait 2 frères et une sœur : Bernard (1879), Gracieuse (1890) et Pierre, né le 25 janvier 1893 et mort sur le champ de bataille à Guise le 28 août 1914.

Marié le 6 mai 1955 avec Germensinda Eliceche à Larressore, Laurent Issuribehere est décédé le 17 septembre 1976.

Parcours du soldat et du prisonnier de guerre

Laurent incorpore l’armée active le 17 décembre 1914 (mobilisation générale). Soldat de 2e classe au 83e régiment d’Infanterie de Saint-Gaudens, il passe au 14e régiment d’Infanterie le 2 juin 1915, puis au 97e RI le 23 juillet 1915.
Son destin est similaire à celui de Jean-Noël Irigoyen. Pris à Barleux durant la Bataille de la Somme le 4 septembre 1916, il est fait prisonnier à Münster, puis en 1917 à Merseburg, comme l'atteste le document du camp (P 71940), consultable sur le site du Comité International de la Croix-Rouge.

Le 1er août 1917, il est enregistré par Hermann Urtel et la Commission phonographique prussienne à la scierie à vapeur de Stolberg où il travaille - comme le sont aussi, ce jour-là et dans ce même lieu Jean-Noël Irigoyen, Pierre Labadie, Antoine Suhas et Jean-Baptiste Mendiburu. Il interprète les versions chantées et lues de deux chants traditionnels basques (Xarmegarria zira, Iduzki denean).

Rapatrié le 21 janvier 1919, il rejoint le 49e régiment d’Infanterie, reçoit une pension de 45% du 22 janvier au 8 juin 1919. En congé de démobilisation du 12 septembre 1919, il reçevra un certificat de bonne conduite. Tour à tour affecté, puis désaffecté, il est réaffecté au centre de mobilisation d’infanterie 183 le 20 octobre 1933, maintenu en service armé par la commission de réforme de Bayonne le 4 novembre 1933 bien qu’ayant des céphalées (tendance à la syncope). Affecté au dépôt agricole n°183 le 15 mai 1940, il est enfin reclassé sans affectation le 24 juin 1940.

Sources :

- Fiche d’enregistrement de la Commission phonographique prussienne © Lautarchiv, Humboldt-Universität zu Berlin (document consultable à l'ICB)

[en ligne] :

- Les archives de l’Agence Internationale des Prisonniers de Guerre 1914-1919 du Comité International de la Croix-Rouge : https://grandeguerre.icrc.org

© Service départemental des Archives des Pyrénées-Atlantiques :

- Fiche du registre de recrutement militaire : https://consultarchives.le64.fr/registre_militaires/149072
- Registres paroissiaux et d'état civil de Larressore 1689-1890 sur earchives.le64.fr : 5Mi317/1 - FRAD064006_5Mi317_1726, 1776, 1941.jpg, et acte de naissance.

Enregistrements

# Référence Titre Date Durée Commune Collecteurs
1 BER-04 BER-04 - Laurent Issuribehere 01-08-1917 0:02:33 Larressore Königlich Preußische Phonographische Kommission, Hermann Urtel

Séquences

# Titre Durée
1 Chant "Xarmagarria zira" lu 0:00:37
2 Chant "Xarmegarria zera" 0:00:26
3 Chant "Iduzki denean" lu 0:00:53
4 Chant "Iduzki denian" 0:00:37
Développé par CodeSyntax. CMS : Django.