La contrebande

C'était une contrebande de subsistance. Elle a permis pendant la guerre 1939-1945 de ne pas être dans la misère. Il en était ainsi pour la famille de Marie-Jeanne. Sa mère gardait les tickets d’approvisionnement des gens de la montagne, récupérait pendant la semaine leur approvisionnement qu’elle leur restituait le dimanche. Ce service rendu lui permettait d’obtenir en échange du café, du fromage, du vin et des produits de première nécessité. Le père de Marie-Jeanne essaya un jour la contrebande, sans grand succès.

Témoin(s) : Marie-Jeanne Minaberry

Commune : Banca

Fonds d'archives : Archives de l'Institut culturel basque

Collection(s) : Mémoire des Vallées de Cize et Aldudes

Collecteur(s) : Terexa Lekumberri

Date : 03-11-2008

Durée : 0:03:03

Référence : 25-13

Code du Pôle d'Archives de Bayonne et du Pays Basque : 13AV149

Thème(s) : Contrebande


Droits et conditions de reproduction

Les contenus de cette page sont sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International (CC BY-NC-SA 4.0)

Vous êtes autorisé(e) à partager et à adapter ce contenu. Vous devez cependant le créditer (CC BY-NC-SA 4.0 - Euskal kultur erakundea - Institut culturel basque - www.mintzoak.eus), intégrer un lien vers la licence et indiquer si des modifications ont été effectuées au contenu. Vous n'êtes pas autorisé(e) à faire un usage commercial de ce contenu, ou de tout ou partie du matériel le composant. Dans le cas où vous effectuez un remix, que vous transformez, ou créez à partir du matériel composant le contenu original, vous devez diffuser le contenu modifié dans les mêmes conditions, c'est à dire avec la même licence avec laquelle le contenu original a été diffusé.

Marie-Jeanne Minaberry

Marie-Jeanne Minaberry est née à Banca en 1926 à la maison "Atalkienea", troisième d'une famille de quatre filles. Sa mère est au foyer et son père travaille à l'usine hydroélectrique, à deux pas de la forêt de Haïra. Scolarisée au village, à Saint-Palais puis à Anglet, elle interrompt ses études sans obtenir le baccalauréat sa mère étant tombée malade. Elle devient alors secrétaire de mairie à Banca puis enseignante à Bayonne de 1954 à 1957, enfin secrétaire et journaliste à Basque-Eclair et Sud-Ouest jusqu'en 1990. Marie-Jeanne est membre d'honneur de l' Académie de la Langue Basque, très connue pour son oeuvre littéraire spécialement dédiée aux enfants : ses publications sont nombreuses et diverses. Elle a également participé à la création du centre pédagogique Ikas et a publié aux éditions Haize Garbia des dictionnaires, grammaires et méthodes (livre et cassette) pour apprendre le basque.

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.