La rénovation des coques de bateaux à vapeur (1939-1945)

Témoin(s) : Léon Mugica

Suite à la réquisition de leurs bateaux par les allemands, les armateurs se trouvèrent démunis. Ils décidèrent de rénover les vieilles coques de bateaux à vapeur abandonnés à Socoa et Ciboure et d'y réinstaller leurs machines et chaudières dispersées dans les ateliers de mécanique. 7 à 8 bateaux à vapeur furent ainsi remis en marche et 4 à 6 nouveaux construits. Cette douzaine de vapeurs permit la continuité de l'activité de la pêche en temps de guerre.

Au départ des allemands, ils furent équipés de moteurs diesel, à l'exception de certains qui continuèrent à naviguer ("Emilia", "Euskal Herria", "La France" de l'armateur Elissalde).


Témoin(s) : Léon Mugica

Fonds d'archives : Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques

Collection(s) : Patrimoine maritime basque

Collections de témoignage(s):

Collecteur(s) : Terexa Lekumberri

Date : 14-09-2010

Durée : 0:03:01

Référence : 94-17

Code du Pôle d'Archives de Bayonne et du Pays Basque : 18AV828

Thème(s) : Patron pêcheur, Bateau à vapeur, Construction navale, Pêcheurs


Droits et conditions de reproduction

© Département des Pyrénées-Atlantiques – Archives départementales

Tous droits réservés. Le témoignage est consultable dans son intégralité au siège de l'Institut culturel basque (sur rendez-vous). Il le sera aussi, à terme, dans les salles de recherches des Archives départementales à Bayonne et à Pau (là encore sur rendez-vous).

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.