L'introduction de l'apprentissage des danses bas-navarraises

Dans les années 1960, le groupe de danse de Saint-Jean-Pied-de-Port interprétait des danses de Guipuzcoa et de Biscaye, un répertoire dans lequel les danses locales ne figuraient pas encore. Michel Germain a appris les sauts basques (Euskalduna, Sorgina, danse des Volants) à l’occasion de la journée d’hommage à Faustin Bentaberry en 1979.

Témoin(s) : Michel Germain, Yvette Germain

Commune : Larceveau-Arros-Cibits

Fonds d'archives : Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques

Collection(s) : Danse basque

Collecteur(s) : Terexa Lekumberri

Date : 04-04-2012

Durée : 0:01:35

Référence : 146-18

Code du Pôle d'Archives de Bayonne et du Pays Basque : 19AV316

Lien externe : http://earchives.le64.fr/ead.html?id=FRAD064_IR0643&c=FRAD064_IR0643_de-316

Thème(s) : Danse


Droits et conditions de reproduction

© Département des Pyrénées-Atlantiques – Archives départementales

Tous droits réservés. Le témoignage est consultable dans son intégralité au siège de l'Institut culturel basque à Ustaritz (sur rendez-vous au 05 59 93 38 70 ou en adressant un message à l'adresse kontsulta@eke.eus) mais aussi dans les salles de recherches des Archives départementales à Bayonne et à Pau (là encore sur rendez-vous - Pour en savoir plus : earchives.le64.fr).

Michel Germain

Michel Germain, né le 28 novembre 1941, est le fils d'un boulanger de la rue de la Citadelle à Saint-Jean-Pied-de-Port. Leurs destins ont commencé à se croiser dès la scolarité, Yvette poursuivant la sienne, à l'école des filles de Mayorga (Sainte-Marie, centre ville) et Michel à celle des garçons située au dessus de la rue d'Espagne. Chacun, dans son établissement distinct, a suivi les cours de Jean Nesprias. Michel intégra le groupe Garaztarrak en 1955, au moment de sa constitution, et Yvette cinq ans plus tard, en 1960. Michel dansa également avec le groupe Orok Bat d'Anglet (Jean Nesprias). Le couple dansa à Garaztarrak jusqu'à la naissance de leur premier enfant, en 1969. Au delà de cette date, Michel dansera ponctuellement, lorsque les effectifs s'avéraient insuffisants. Michel et Yvette ont eu trois enfants dont aucun n'a leur goût de la danse. Ils nous livrent leurs souvenirs du groupe Garaztarrak sur la période qui va de 1955 à 1969 et nous confient qu'encore aujourd'hui les amis qu'ils ont gardés sont leurs compagnons de danse.

Yvette Germain

Yvette Germain est née le 2 janvier 1948 à Larceveau puis a suivi ses parents qui tenaient une épicerie Guyenne et Gascogne, d'abord à Irissarry, à la commanderie Ospitalea (1958), puis à Saint-Jean-Pied-de-Port à partir de 1960. Michel Germain, né le 28 novembre 1941, est le fils d'un boulanger de la rue de la Citadelle à Saint-Jean-Pied-de-Port. Leurs destins ont commencé à se croiser dès la scolarité, Yvette poursuivant la sienne, à l'école des filles de Mayorga (Sainte-Marie, centre ville) et Michel à celle des garçons située au dessus de la rue d'Espagne. Chacun, dans son établissement distinct, a suivi les cours de Jean Nesprias. Michel intégra le groupe Garaztarrak en 1955, au moment de sa constitution, et Yvette cinq ans plus tard, en 1960. Michel dansa également avec le groupe Orok Bat d'Anglet (Jean Nesprias). Le couple dansa à Garaztarrak jusqu'à la naissance de leur premier enfant, en 1969. Au delà de cette date, Michel dansera ponctuellement, lorsque les effectifs s'avéraient insuffisants. Michel et Yvette ont eu trois enfants dont aucun n'a leur goût de la danse. Ils nous livrent leurs souvenirs du groupe Garaztarrak sur la période qui va de 1955 à 1969 et nous confient qu'encore aujourd'hui les amis qu'ils ont gardés sont leurs compagnons de danse.

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.