Danse souletine : dimension festive

Maiteja a toujours pratiqué la danse pour le plaisir d’être en groupe, pour se faire des amis, et pour faire la fête. Pour elle, la danse, c’est le groupe. Oihana insiste sur la relation particulière et très forte qui se crée à travers la danse. La fête fait partie intégrante de la danse et contribue à motiver les danseurs qui sont tous amateurs. Lorsqu’elles ont interprété Aitzina Pika, elles ont fait la fête jusqu’au petit matin et la danse était présente à tout moment.


Témoin(s) : Oihana Larrandaburu, Maiteja Accoceberry

Fonds d'archives : Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques

Collection(s) : Danse basque

Collections de témoignage(s):

Collecteur(s) : Maddi Oihenart

Date : 14-06-2013

Durée : 0:01:09

Référence : 188-18

Code du Pôle d'Archives de Bayonne et du Pays Basque : 19 AV 1231

Lien externe : http://earchives.le64.fr/ead.html?id=FRAD064_IR0643&c=FRAD064_IR0643_de-1233

Thème(s) : Festivités, Danse souletine


Droits et conditions de reproduction

© Département des Pyrénées-Atlantiques – Archives départementales

Tous droits réservés. Le témoignage est consultable dans son intégralité au siège de l'Institut culturel basque à Ustaritz (sur rendez-vous au 05 59 93 38 70 ou en adressant un message à l'adresse kontsulta@eke.eus) mais aussi dans les salles de recherches des Archives départementales à Bayonne et à Pau (là encore sur rendez-vous - Pour en savoir plus : earchives.le64.fr).

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.