Danse souletine : définition, identité culturelle

Témoin(s) : Johañe Etchebest

La particularité de la danse basque réside dans sa relation étroite avec la culture et son environnement. Dans le cas de la danse souletine, il est possible d’interpréter les danses sur une scène mais elles ne prennent tout leur sens que lorsqu’elles s’ont présentées dans les mascarades, c’est-à-dire dans le cadre d’un événement rituel qui se déroule en langue basque, avec des chants basques, des relations entre les jeunes et avec les gens des autres villages…

La danse est une ouverture. Elle permet de tisser des liens entre groupes de danse et d’apprécier d’autres manières de danse. Elle est aussi un moyen de s’ouvrir à d’autres types de danse. Dans le spectacle Barbau Hamalau, la danse souletine rencontre le monde du hip-hop ; bien que les deux cultures soient totalement différentes, leur manière d’appréhender la danse et la philosophie qui en découle se rejoignent.


Témoin(s) : Johañe Etchebest

Fonds d'archives : Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques

Collection(s) : Danse basque

Collecteur(s) : Terexa Lekumberri

Date : 18-07-2014

Durée : 0:06:03

Référence : 211-9

Code du Pôle d'Archives de Bayonne et du Pays Basque : 19 AV 1411

Lien externe : http://earchives.le64.fr/ead.html?id=FRAD064_IR0643&c=FRAD064_IR0643_de-1413

Thème(s) : Danse souletine


Droits et conditions de reproduction

© Département des Pyrénées-Atlantiques – Archives départementales

Tous droits réservés. Le témoignage est consultable dans son intégralité au siège de l'Institut culturel basque à Ustaritz (sur rendez-vous au 05 59 93 38 70 ou en adressant un message à l'adresse kontsulta@eke.eus) mais aussi dans les salles de recherches des Archives départementales à Bayonne et à Pau (là encore sur rendez-vous - Pour en savoir plus : earchives.le64.fr).

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.