Point de départ et processus de la création

Témoin(s) : Pantxika Telleria

Pour Pantxika Telleria, il n’y a pas de tradition. La danse doit être vivante. Il existe des codes établis qui font partie de la culture populaire, mais au moment de la transmission, si elle sent que ces codes ne sont pas "vivants", elle les laisse de côté. Si elle a la possibilité de les réactiver, parce qu’ils ont du sens, alors elle les transmet. Elle ne saurait transmettre quelque chose qui est sclérosé.

Ce qui l’intéresse dans la danse, c’est la fluidité, qui passe par la respiration. Les thèmes de ses créations ne sont que de l’enrobage pour toucher le public. Elle regrette que ce monde manque de respirations. Tout est identifié, étiqueté, formaté. Le fait d’être ensemble autrement apporte un bien-être. Elle a beaucoup appris de son travail avec les enfants, qui attendent que l’on installe cette fluidité dans la relation, dès le départ. Pour le spectacle Lodikroko, créé en 2007, le travail sur la respiration a été fondamental. Cette fluidité est magique, elle crée un véritable plaisir.


Témoin(s) : Pantxika Telleria

Fonds d'archives : Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques

Collection(s) : Danse basque

Collections de témoignage(s):

Collecteur(s) : Terexa Lekumberri

Date : 27-06-2014

Durée : 0:07:42

Référence : 208-7

Code du Pôle d'Archives de Bayonne et du Pays Basque : 19 AV 1357

Lien externe : http://earchives.le64.fr/ead.html?id=FRAD064_IR0643&c=FRAD064_IR0643_de-1359

Thème(s) : Danse et création


Droits et conditions de reproduction

© Département des Pyrénées-Atlantiques – Archives départementales

Tous droits réservés. Le témoignage est consultable dans son intégralité au siège de l'Institut culturel basque à Ustaritz (sur rendez-vous au 05 59 93 38 70 ou en adressant un message à l'adresse kontsulta@eke.eus) mais aussi dans les salles de recherches des Archives départementales à Bayonne et à Pau (là encore sur rendez-vous - Pour en savoir plus : earchives.le64.fr).

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.