Les recherches archivistiques de Noël Gueçamburu

Le média correspondant à cette séquence n'est pour le moment pas disponible en ligne. Contactez-nous afin d'obtenir davantage d'informations.

Le président d'Oinak Arin entreprit des recherches au Musée basque afin de s'informer sur les personnages du carnaval labourdin et leurs tenues, s'inspirant des photographies et de différents rétables.

Témoin(s) : Henri Duhau

Commune : Saint-Pée-sur-Nivelle

Fonds d'archives : Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques

Collection(s) : Danse basque

Collecteur(s) : Terexa Lekumberri

Date : 22-02-2012

Durée : 0:00:33

Référence : 143-20

Code du Pôle d'Archives de Bayonne et du Pays Basque : 19 AV 235

Lien externe : http://earchives.le64.fr/ead.html?id=FRAD064_IR0643&c=FRAD064_IR0643_de-235

Thème(s) : Vêtements, Carnaval


Droits et conditions de reproduction

© Département des Pyrénées-Atlantiques – Archives départementales

Tous droits réservés. Le témoignage est consultable dans son intégralité au siège de l'Institut culturel basque à Ustaritz (sur rendez-vous au 05 59 93 38 70 ou en adressant un message à l'adresse kontsulta@eke.eus) mais aussi dans les salles de recherches des Archives départementales à Bayonne et à Pau (là encore sur rendez-vous - Pour en savoir plus : earchives.le64.fr).

Henri Duhau

Henri Duhau est né à Briscous en 1942 dans une famille de paysans. Il commença vers l'âge de 10 ans à apprendre les danses basques avec Séverin Ospital puis en 1957-1958 les enseigna avant de fonder le groupe de danse Oinak Arin, avec Noël Guéçamburu (1929-1992) et Lucien Ithurbide. Il suivit et anima ce groupe durant les premières années contribuant à la renaissance du carnaval labourdin, alors en déclin. Il se maria à Saint-Pée-sur-Nivelle en 1968 où il fonda, en 1972, le groupe Zirikolatz qui existe aujourd'hui encore. Membre du bureau de la fédération Euskal Dantzarien Biltzarra du Pays Basque nord à partir de 1973, il en assura la présidence à partir de 1980. En 1989, il quitta ses responsabilités au sein d'EDB et du groupe Zirikolatz. Il a écrit un ouvrage sur son itinéraire à travers ces divers groupes et la contribution de celles-ci à la revitalisation des traditions dansées du Labourd.

Henri Duhau fut plus un responsable, organisateur et fédérateur du milieu de la danse, qu'un danseur à proprement parler. Les informations qu'il donne sont donc davantage de l'ordre général et organisationnel (le contexte, les personnes importantes, etc.) que purement technique. La danse est un pan de la culture basque qu'il affectionne particulièrement et qu'il a essayé de revaloriser toute sa vie, comme d'ailleurs la langue basque (voir ses différentes publications, notamment "Hasian hasi, Beskoitzeko euskara" sur le basque de Briscous).

Il a été élu "Euskaltzain ohorezko" (Académicien d’honneur de la langue basque) le 27 avril 2018 à Bilbao et a reçu son diplôme le 23 novembre de la même année à Saint Sébastien des mains de M. Andres Urrutia, Président d’Euskaltzaindia.

Livres et publications :

Henri Duhau, écrivain et académicien basque d'honneur d'Euskaltzaindia, est l'auteur de nombreux ouvrages et articles.

Dans la collection Euskaltzainak d'Euskaltzaindia, il a préparé 7 ouvrages de Gratien Adema Zaldubi :

ainsi que Bahnar deitu Salbaiak, le livre de Pierre Dourisboure "Les sauvages Bahnars" traduit en basque par Jean ELISSALDE Zerbitzari, 2014.

Par ailleurs, en 2020, il a également préparé le livre d'Adrien Gachiteguy Laborantza. Laborantzatik hobeki bizitzeko, publié par Euskaltzaindia.

Collection Bidegileak, Eusko Jaurlaritza :

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.