Enfance à Musculdy dans les années 1930

Jeanne Arcondéguy se souvient qu'elle allait à l'école à pied, chaussée de sabots, avec le repas de midi dans un sac sur l'épaule confectionné par sa mère. A l'école, il était interdit de parler en basque.

Témoin(s) : Jeanne Arcondeguy

Commune : Lohitzun-Oyhercq

Fonds d'archives : Archives de l'Institut culturel basque

Collection(s) : "Amikuztarrak mintzo - Mémoire du Pays de Mixe" (2007-2008)

Collecteur(s) : Pantxika Maitia

Date : 10-04-2008

Durée : 0:03:50

Référence : 12-1

Code du Pôle d'Archives de Bayonne et du Pays Basque : 12AV140

Thème(s) : Scolarité, Vêtements, Langue basque


Droits et conditions de reproduction

Les contenus de cette page sont sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International (CC BY-NC-SA 4.0)

Vous êtes autorisé(e) à partager et à adapter ce contenu. Vous devez cependant le créditer (CC BY-NC-SA 4.0 - Euskal kultur erakundea - Institut culturel basque - www.mintzoak.eus), intégrer un lien vers la licence et indiquer si des modifications ont été effectuées au contenu. Vous n'êtes pas autorisé(e) à faire un usage commercial de ce contenu, ou de tout ou partie du matériel le composant. Dans le cas où vous effectuez un remix, que vous transformez, ou créez à partir du matériel composant le contenu original, vous devez diffuser le contenu modifié dans les mêmes conditions, c'est à dire avec la même licence avec laquelle le contenu original a été diffusé.

Jeanne Arcondeguy

Jeanne Arcondeguy, née Chimist, a vu le jour le 13 mai 1923 à Musculdy en Soule. Elle épouse un menuisier de Larribar-Sorhapuru en 1943, ils ont deux enfants. Jeanne s'occupe d'une petite exploitation avec sept vaches laitières de race bretonne. Après avoir acquis le matériel aux enchères, elle commence à fabriquer de l'eau-de-vie : de nombreuses personnes viennent chez elle apporter leur vin, leur cidre et leurs fruits et ceci durant cinquante ans.

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.