"Pépinière" idéologique

Témoin(s) : Peio Iralour

Commune : Saint-Jean-le-Vieux

Fonds d'archives : Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques

Collection(s) : Grands mouvements de la seconde moitié du XXème siècle

Collecteur(s) : Terexa Lekumberri

Date : 07-08-2016

Durée : 0:05:39

Référence : 268-12

Code du Pôle d'Archives de Bayonne et du Pays Basque : 22AV152

Thème(s) : Engagements politiques, Réfugiés politiques, Mai 68


Droits et conditions de reproduction

© Département des Pyrénées-Atlantiques – Archives départementales

Tous droits réservés. Le témoignage est consultable dans son intégralité au siège de l'Institut culturel basque (sur rendez-vous). Il le sera aussi, à terme, dans les salles de recherches des Archives départementales à Bayonne et à Pau (là encore sur rendez-vous).

Peio Iralour

Peio Iralour est né à la maison Legarretenea à Saint-Jean-Le-Vieux. Aîné de trois enfants, il fréquente l’école privée du village puis les collèges Saint-François de Mauléon (1958-1961) et Mayorga de Saint-Jean-Pied-de-Port (1961-1962) pour obtenir en juin 1962 son certificat d’études primaires et son BEPC.

À partir de janvier 1963, il suit pendant deux ans des cours d’agriculture post-scolaires au centre Frantsesenea de Saint-Jean-Pied-de Port. Il commence à travailler sur l’exploitation familiale en 1965, s’installe officiellement en 1970 avec un projet de serres maraîchères (1970-1980), puis de vaches laitières (1980-1984) et enfin de canards (1984-2006). 

Marié à Kimi depuis 1971, ils tiennent ensemble l’exploitation familiale et adoptent 10 enfants. 

D’abord engagé de 1963 à 1970 au sein de Euskaldun Gazteria (nommé ainsi depuis 1954 mais lié au Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne), puis membre actif du syndicat CDJA- FDSEA, il participe avec d’autres personnes à la création en 1982 du syndicat basque Euskal Herriko Laborarien Batasuna (affilié à la Confédération Paysanne). Il est ainsi un témoin privilégié de l’importante transition économique, sociale et culturelle des années 1960. 

Peio Iralour est également connu pour son engagement politique abertzale : à partir des années 2000 ses campagnes de candidatures au Conseil Général (2), aux législatives (1) et aux municipales (3) lui valent de connaitre la réalité de terrain. 

Profondément humaniste, il reste très engagé dans le domaine social (CIAS, Eskuz Esku, association des agriculteurs en difficulté, restaurants du coeur, épicerie sociale et solidaire Zarea etc.).

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.