Uhaina, l'association des femmes de pêcheurs

Témoin(s) : Mikel Epalza

Dans tous les ports, les femmes de pêcheurs se posaient la question : "Comment humaniser le monde maritime ?". Mikel Epalza tenta de répondre au fatalisme des veuves de pêcheurs en les soutenant et en les unissant (organisation en 1988 d'un rassemblement de femmes de divers horizons : Noirmoutier, Vigo, Sables d'Olonne, Pasajes, Saint-Jean-de-Luz).

Au-delà de leurs différences, conscientes de faire partie d'une même famille, elles se rendirent à Bruxelles et à Strasbourg pour défendre les droits sociaux de leurs maris. Devant l'impuissance de l'Europe à agir sur ce domaine, des avancées furent toutefois obtenues sur les mesures de sécurité en mer.

Leur revendication portait sur le statut du marin (homme, père et mari avant tout), sur la dignité et le respect qui lui étaient dus.


Témoin(s) : Mikel Epalza

Fonds d'archives : Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques

Collection(s) : Patrimoine maritime basque

Collections de témoignage(s):

Collecteur(s) : Terexa Lekumberri

Date : 25-11-2010

Durée : 0:07:45

Référence : 101-20

Code du Pôle d'Archives de Bayonne et du Pays Basque : 18AV918

Thème(s) : Serviteurs d'église, Politique, Femme de pêcheur


Droits et conditions de reproduction

© Département des Pyrénées-Atlantiques – Archives départementales

Tous droits réservés. Le témoignage est consultable dans son intégralité au siège de l'Institut culturel basque (sur rendez-vous). Il le sera aussi, à terme, dans les salles de recherches des Archives départementales à Bayonne et à Pau (là encore sur rendez-vous).

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.