À une époque, le fromage ne se vendait pas

Iputxainea était une bonne ferme. Il y avait des bœufs, des vaches et des champs. On y faisait aussi du fromage. On ne le vendait pas. A cette époque, on s'en servait plutôt pour payer le menuisier par exemple. Un habitant du village commença à en emmener au marché d'Irrisarry et c'est ainsi que les siens s’y mirent aussi.

Témoin(s) : Leon Arambel

Commune : Aldudes

Fonds d'archives : Archives "Euskal Herriko Ahotsak" - Ahotsak.eus

Collection(s) : Iparraldeko ahotsak

Collecteur(s) : Xan Aire

Date : 03-08-2010

Durée : 0:02:04

Référence : ALD-002-3

Code d'archives de l'association Badihardugu (Ahotsak.eus) : ALD-002-3

Thème(s) : Foires et marchés, Élevage


Droits et conditions de reproduction

Les contenus de cette page sont sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International (CC BY-SA 2.0).

Vous êtes autorisé(e) à partager et à adapter ce contenu. Vous devez cependant le créditer (CC BY-SA 2.0 - www.ahotsak.eus), intégrer un lien vers la licence et indiquer si des modifications ont été effectuées au contenu. Dans le cas où vous effectuez un remix, que vous transformez, ou créez à partir du matériel composant le contenu original, vous devez diffuser le contenu modifié dans les même conditions, c'est à dire avec la même licence avec laquelle le contenu original a été diffusé.

Leon Arambel

Propriétaire d'Iputxainea. Enfant, il a fait de la contrebande avec sa mère. Ils allaient à Elizondo en cachette, de jour, vendre les produits de la maison, en évitant les douaniers espagnols. Il a également fait de la contrebande durant sa jeunesse et a vécu l'occupation allemande. Mais l'étape la plus importante de sa vie fut son séjour aux États Unis. Il n'y a pas autant souffert que d'autres, même s’il perdu son frère dans un accident d'avion, en route vers l’Amérique.

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.