Don Segundo Olaeta

Don Segundo Olaeta n’était pas exigeant, au contraire, il était très aimable, très simple. Il avait un peu de difficulté à parler en français. Quand ça n’allait pas, l’expression "tam tam puñeta" fusait vite ! Ensuite, le groupe a continué un bout de temps avec l’un de ses enfants, Victor, décédé il y a peu et avec qui Jean Nesprias était très ami. Segundo Olaeta se faisait aider par ses enfants mais c’était lui qui dirigeait la répétition. Parfois, ses enfants se mêlaient aux élèves pour illustrer les explications, parce qu’ils avaient déjà effectué des tournées ensemble en Amérique. La famille s’était d’abord réfugiée à Paris d’où le groupe avait rayonné pour des tournées importantes à l’étranger. Olaeta avait auparavant été directeur de l’ensemble de Gernika, orchestre inclus.

Témoin(s) : Jean Nesprias

Commune : Bayonne

Fonds d'archives : Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques

Collection(s) : Danse basque

Collecteur(s) : Terexa Lekumberri

Date : 20-01-2012

Durée : 0:02:18

Référence : 139-6

Code du Pôle d'Archives de Bayonne et du Pays Basque : 19AV41

Lien externe : http://earchives.le64.fr/ead.html?id=FRAD064_IR0643&c=FRAD064_IR0643_de-41

Thème(s) : Personnages, Enseignement, Danse


Droits et conditions de reproduction

© Département des Pyrénées-Atlantiques – Archives départementales

Tous droits réservés. Le témoignage est consultable dans son intégralité au siège de l'Institut culturel basque à Ustaritz (sur rendez-vous au 05 59 93 38 70 ou en adressant un message à l'adresse kontsulta@eke.eus) mais aussi dans les salles de recherches des Archives départementales à Bayonne et à Pau (là encore sur rendez-vous - Pour en savoir plus : earchives.le64.fr).

Jean Nesprias

Jean Nesprias est né le 18 juin 1927 à la ferme "Sabaou" à Biarritz dans laquelle, son père venu domestique à l'âge de 17 ans, s'implanta définitivement après son mariage avec la fille de la maison. Il a donc grandi dans une famille de paysans, entouré de deux frères et de deux soeurs. Il a été scolarisé à l'école Immaculée Conception de Biarritz jusqu'en 1941. A l'âge de 14 ans, titulaire du Certificat d'Etudes Primaires, il étudie la mécanique automobile avant de passer son CAP au bout de trois ans, en 1944. Il pratiquera ce métier jusqu'en 1955, année durant laquelle il perdra son travail et décidera de vivre de l'enseignement de la danse basque. Avec le soutien moral du cardinal Etchegaray, alors vicaire général, il démarche alors auprès des paroisses, écoles privées et associations culturelles du Pays Basque et créé son propre emploi de moniteur de danse basque. L'association Ohidurak sera, dès 1959, son employeur officiel. En 1969, il devient conseiller technique et pédagogique en Arts et Traditions Populaires auprès du Ministère de la Jeunesse et des Sports et continue, avec son nouvel employeur, l'enseignement de la danse basque auprès des écoles et associations. Durant les quarante années où il enseigne (1955-1992), il intervient dans près d'une trentaine de communes et organise régulièrement de grands rassemblements d'enfants et de jeunes, ainsi que le festival international de folklore de Bayonne et du Pays Basque. Jean a appris à danser au sein du groupe Olaeta, puis a créé dès 1943 le groupe Orok Bat à Anglet, qui est devenu en 1963 le groupe Orai Bat de Bayonne. Ayant pris sa retraite d'Orai Bat, Jean crééra en 1993 le groupe Erro Bat. Jouant également du txistu depuis son jeune âge, il continue encore aujourd'hui à enseigner cet instrument, et même à le pratiquer à diverses occasions festives. Marié à une landaise aujourd'hui décédée, Jean Nesprias est père de six enfants. Avec Philippe Oyhamburu et Koldo Zabala, deux autres personnes emblématiques de la danse en Pays Basque nord dans les années 1950-1980, il a accepté de participer en 2011 à une création chorégraphique de Mizel Théret ("Oroitzen naiz") retraçant leur parcours.

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.