Jean-Louis Estecahandy "Lulu Ibar"

1928 ( Chéraute )

Jean-Louis Estecahandy, plus connu sous le nom de Loulou Ibar, est né le 20 avril 1928 à Chéraute (Soule), à la maison Halbidea. Il est le dernier d'une fratrie de huit enfants. Pendant la guerre de 1939-1945, ses trois frères étant mobilisés, il aide ses parents à la ferme familiale. Il se marie le 7 septembre 1953 et s'installe dans la commune voisine, à Barcus, à la maison Ibarrea où il vit à ce jour. Loulou Ibar a été berger dans les estives, notamment au lieu-dit Ardane dans le massif des Arbailles. La passion de la danse lui est transmise dès son plus âge, par son père, son oncle et deux frères. Ces deux derniers étant absents pendant la seconde guerre mondiale, Loulou s'initie auprès d'autres familles de danseurs dont celle de Ferdinand Morot Monomi. Il est alors âgé de seize ans. Il participe pour la première fois à une mascarade en 1947, en tant que Gatüzain dans le groupe des cinq danseurs nommé Aintzindariak. Il participe également aux pastorales à Barcus, en 1962 et 1974, en tant que Satan, un des danseurs qui ponctuent la représentation de pas de danse souletine. Les voyages et représentations qu'il a fait hors de la Soule grâce à la danse souletine, sont autant de bons souvenirs qui l'ont enrichi.

Enregistrements

# Référence Titre Date Durée Commune Collecteurs
1 178 178 - Jean-Louis Estecahandy 28-03-2013 1:16:37 Barcus Maddi Oihenart

Séquences

# Titre Durée
1 Issu d'une famille de danseurs 0:02:16
2 Formation à la danse souletine pendant la guerre de 1939-1945 0:00:54
3 Personnages des mascarades à Chéraute : Hartza (l'ours), axuriak eta artzaina (les agneaux et le berger) 0:04:13
4 Conflits à Chéraute et Ordiarp 0:02:19
5 Premiers points et danses apprises 0:02:10
6 Cas particulier du bralia (branle) 0:00:56
7 Mascarades souletines : distribution des rôles par les anciens 0:01:13
8 Mascarade : déroulement de la journée 0:03:37
9 Représentations à Carnaval et à Lerdo (Jeudi Gras) 0:00:45
10 Personnages des mascarades de Chéraute : Zapürrak (les sapeurs) en 1933 0:00:36
11 Accueil des mascarades d'Ordiarp à Chéraute avant 1952 0:00:57
12 Unité villageoise à Chéraute à partir de 1952 0:00:59
13 Différences entre Haute-Soule (Basabürü) et Basse-Soule (Pettarra) 0:01:08
14 Maîtres de danse souletine et danseurs réputés 0:02:41
15 Beltzeria (les noirs), interprètes réputés des mascarades souletines 0:01:52
16 Mascarade au quartier Gaztelondo de Barcus en 1959 0:04:24
17 Organisation de mascarades au quartier de la Chapelle à Barcus 0:01:05
18 Représentations estivales des danseurs 0:01:26
19 Pastorale organisée par l'industriel Elissabide Bomba de Mauléon-Licharre en 1952 0:04:22
20 Carnaval : Maskak 0:04:28
21 Barcus : pastorale "Aimonen lau semeak", mascarade et astolasterrak 0:03:39
22 Danseur Satan à Barcus, à deux reprises 0:03:52
23 Évolution de la danse souletine ; costumes 0:01:09
24 Rémunération des danseurs et des musiciens 0:03:27
25 Les txülülari et atabalari de Barcus 0:00:58
26 Relations entre Chéraute et Esquiule 0:02:23
27 Position de l'Église ; prêche des chaudronniers (kauterak) 0:01:46
28 Les familles Heguiaphal et Larrondo, danseurs de Chéraute 0:02:36
29 Bals à Hoquy et à l'Hôpital Saint-Blaise 0:02:09
30 L'auteur de pastorale Marcelin Heguiaphal 0:02:15
31 Les gages de qualité d'une pastorale 0:02:08
32 Barcus : pastorale organisée au printemps jusqu'en 1962 0:01:43
33 Berger en estive 0:01:54
34 La mascarade de Chéraute à Tardets-Sorholus 0:00:56
35 Primakak, les concours 0:03:46
Développé par CodeSyntax. CMS : Django.