Sa fille parle basque, pas son fils

Elle est née à Moncayolle et vit à Undurein depuis 22 ans. Son mari est de Charritte-de-Bas, il comprend le basque mais le parle peu. Sa fille le parle, mais pas son fils. Selon Maiana, il vaut mieux apprendre d’abord le basque à la maison, le basque de la maison, le souletin.

Témoin(s) : Maiana Ager

Commune : Moncayolle-Larrory-Mendibieu

Fonds d'archives : Archives "Euskal Herriko Ahotsak" - Ahotsak.eus

Collection(s) : Iparraldeko ahotsak

Collecteur(s) : Alex Artzelus

Date : 09-09-2011

Durée : 0:02:08

Référence : MIT-001-1

Code d'archives de l'association Badihardugu (Ahotsak.eus) : MIT-001-1

Thème(s) : Dialectes, parlers locaux, basque unifié, L'attachement à la langue basque


Droits et conditions de reproduction

Les contenus de cette page sont sous licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International (CC BY-SA 2.0).

Vous êtes autorisé(e) à partager et à adapter ce contenu. Vous devez cependant le créditer (CC BY-SA 2.0 - www.ahotsak.eus), intégrer un lien vers la licence et indiquer si des modifications ont été effectuées au contenu. Dans le cas où vous effectuez un remix, que vous transformez, ou créez à partir du matériel composant le contenu original, vous devez diffuser le contenu modifié dans les même conditions, c'est à dire avec la même licence avec laquelle le contenu original a été diffusé.

Maiana Ager

Elle est née à Moncayolle. Au moment de cet entretien, cela faisait vingt deux ans qu’elle vivait à Undurein.

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.