La transformation des pibales à la conserverie Elissalt

Témoin(s) : Annie Irazoqui

La conserverie Elissalt transformait la sardine, l'anchois, le thon et la pibale.A la saison des pibales, les gens ne les consommaient pas. Les ouvrières les nettoyaient 7 fois avec du sel et du vinaigre, les trempaient dans l'eau bouillante avant de les mettre en boîtes dans de l'huile d'olive. Ce poisson était réservé aux allemands. Annie en mangeait un peu en cachette.


Témoin(s) : Annie Irazoqui

Fonds d'archives : Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques

Collection(s) : Patrimoine maritime basque

Collecteur(s) : Terexa Lekumberri

Date : 07-05-2010

Durée : 0:01:17

Référence : 83-22

Code du Pôle d'Archives de Bayonne et du Pays Basque : 18AV406

Thème(s) : Pibale, Conserveries, Processus de travail


Droits et conditions de reproduction

© Département des Pyrénées-Atlantiques – Archives départementales

Tous droits réservés. Le témoignage est consultable dans son intégralité au siège de l'Institut culturel basque (sur rendez-vous). Il le sera aussi, à terme, dans les salles de recherches des Archives départementales à Bayonne et à Pau (là encore sur rendez-vous).

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.