Jean-Pierre Recalt

1952

Jean-Pierre Recalt est né le 13 avril 1952 à Saint Estèphe (Gironde). Ses parents travaillaient dans le vignoble. La famille revient à Alçay lorsqu'il est âgé de 6 mois. Jean-Pierre a deux frères et une soeur. Il débute sa scolarité à l'école privée d'Alçay. L'abbé Errezarret qui y donne des cours, joue un rôle prépondérant dans l'initiation des jeunes à la danse et au chant, ainsi qu'à leur sensibilisation à la langue et la culture basques. Grâce à l'abbé Marcel Errezarret, et accompagné de Pierre Aguer Garat Arhane, joueur de tambour et maître de danse renommé, Jean-Pierre apprend donc à danser, et participe pour la première fois à la mascarade en 1970, en tant que Txerrero. Dès lors, il commence à son tour à enseigner.

À Alçay, mascarades (1970, 1976, 1991, 1998) et pastorales (1973, 1989, 1999) se succèdent. Accompagnés des musiciens P. Aguer "Garat Arhane" et Pierre Bordaçarre Etxahun-Iruri, le groupe d'Aitzindari, les cinq meilleurs danseurs, sont sollicités de toutes parts, comme le sont d'ailleurs les danseurs souletins en général, dont la technique de danse attire la curiosité des danseurs non souletins. Au cours de son riche parcours, Jean-Pierre est devenu l'un des errejent de pastorales les plus prolifiques de Soule.

Depuis 1991, il est metteur en scène de treize pastorales. Il possède une connaissance solide, précise et pointue de la danse et des pratiques dansées souletines, qu'il est toujours prêt à communiquer et à transmettre.

Enregistrements

# Référence Titre Date Durée Commune Collecteurs
1 182 182 - Jean-Pierre Recalt 25-04-2013 1:07:17 Alçay-Alçabéhéty-Sunharette Maddi Oihenart

Séquences

# Titre Durée
1 Présentation, scolarité 0:02:14
2 L'abbé Marcel Errezarret 0:02:52
3 Les danseurs les plus réputés d'Alçay 0:01:02
4 Txerrero en 1970, sous la direction de Pierre Aguer "Garat Arhane" 0:01:56
5 État des lieux et renouveau de la danse souletine au début des années 1970 0:01:33
6 Pierre Aguer Garat Arhane 0:01:16
7 Caractéristiques physiques pour être un bon danseur souletin 0:03:25
8 Différences de pratique entre Basse-Soule et Haute-Soule 0:01:06
9 Points (püntiak) et danses apprises 0:03:59
10 Transmission du Bralia et méthode illustrée 0:04:22
11 À la fois Xorrotx, Kherestu et Entseñari 0:01:33
12 Origine des chants "Oi ama Euskal Herria" et "Orhiko xoria" 0:00:50
13 Mascarade souletine : perte de la symbolique 0:05:20
14 Beltzeria ou groupe des Noirs, et l'évolution de leur prêche 0:04:19
15 Gestion du déroulement de la mascarade 0:02:06
16 Formation des danseurs et acteurs culturels : un travail de fond 0:01:44
17 Jean-Pierre Recalt, professeur de danse 0:00:27
18 Interprète de renom des rôles Xorrotx et Kherestu 0:03:04
19 Lerdo à Tardets-Sorholus, en 1970 0:01:17
20 Évolution des mascarades ; situation de la langue basque 0:03:07
21 Le groupe des Rouges d'Alçay-Alçabéhéty-Sunharette 0:00:25
22 Mascarade souletine : le regard des anciens 0:00:56
23 Sorties avec Pierre Aguer "Garat Arhane" et Pierre Bordaçarre Etxahun-Iruri 0:02:48
24 Maskak 0:01:03
25 Danseur Satan en 1973 0:00:24
26 Confection des costumes ; l'apport d'Erramun Garcia dès 1999 0:03:05
27 Pastorale : impact du nombre grandissant d'acteurs 0:02:41
28 Parcours de Jean-Pierre Recalt errejent (metteur en scène) de pastorale 0:04:25
29 Pastorale : organisation et fonction sociale 0:00:45
30 Pastorale : perspectives d'avenir 0:02:46

Images d'archives

Développé par CodeSyntax. CMS : Django.